Le vin de Pommard

De réputation internationale, le terroir de Pommard produit exclusivement du vin rouge issu du pinot noir, sur près de 125 ha en premiers crus et 212 ha en appellation communale.

Occupant le milieu du coteau, les premiers crus reposent sur des sols argilo-calcaires, bien drainés grâce à un cailloutis de débris rocheux et à du calcaire marneux.

Les villages se situent en partie au bas de la pente, sur des terrains plus argileux et moins calcaires, ou plus haut, sur des sols bruns calciques et bruns calcaires.

Les vins de Pommard sont réputés depuis le Moyen Age et ce nom, sonore, facile à prononcer et qui emplit la bouche acquiert une notoriété mondiale au XIXe siècle, d’autant qu’il voyage sans peine.

Terroir étonnant ou le vin produit possède une puissance, une finesse et une race de texture plutôt rare. Vin d’un rouge profond, ample et charpenté, il développe des arômes complexes.

En fait, il faut parler des vins de Pommard, non du vin. Notre terroir se divise en une série de climats présentant en leurs produits de notables différences de bouquet, et de vinosité.

Ainsi, dans la partie sud du finage, on trouve davantage de vins fermes, vineux, assez longs à se faire et des senteurs végétales de truffes et de sous bois (Rugiens, Chaponnières, Poutures, Clos Micault, Bertins…), tandis que dans la partie nord-est, prédomine l’élégance, le fruité et les arômes de baies rouges (Les Epenots, Arvelets, Charmots, Pézerolles, Argillières…).

Daniel Rebourgeon.

Mentions Légales     Réalisation : Galopweb